Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La crête de Campuan

mardi 8 septembre 2015

9h15 réveil, j'ai très bien dormi, il fait déjà très beau et très chaud. Nous prenons un super petit déjeuner et c’est décidé aujourd'hui on attaque la crête de Campuan, mon Chonchon est partant.

Je l’avais dans la tête depuis un moment en fait juillet 2013, la première fois je l’avais faite seule, un peu plus tard dans la journée et où j’avais fait un cliché de l’endroit avec une lumière de folie. Et puis les deux palmiers me narguaient, vous me dites elle perd la boule et bien non il suffit de regarder mes photos de l’époque,2013, pour comprendre.

La crête de Campuan

La crête de Campuan c’est mythique, hors du temps, c’est l’Ubud de carte postale, celui dont on ne se lasse pas. Moi je suis une contemplatrice et là il y a à contempler. Cette promenade passe au-dessus et entre deux rivières à l’est sungai Wos et à l’ouest la sungai Cerik. Campuan veut dire là où les deux rivières se rencontrent le confluent.

Nous prenons un Bemo sur Jalan Raya pour se rendre à l’entrée du chemin, ça doit être du plaisir et donc on économise juste le départ pour profiter un peu plus. Jalan RayaUbud devient Jalan Raya Campuan. Au niveau de ‘Ibah Luxury Villa sur la gauche on prend le chemin pavé et de nouveau à gauche on attaque la descente et on se trouve devant une double passerelle.

La crête de CampuanLa crête de Campuan
La crête de Campuan

La principale mène au temple Pura Gunung Lebah, sous le pont de Campuan, presque, il a été refait récemment et il vaut vraiment quelques photos. Le long du grand mur sous les merus il y a un chemin en dalles bétonnées et bien il suffit de le suivre, on trouve 2 panneaux Klub Kokos et Karsa Kafe celui où nous voulons déjeuner, c’est la bonne direction.

La crête de Campuan

La végétation est luxuriante et on voit la rivière Wos qui dévale au fond, en fait c’est vraiment une crête entre deux rivières mais même si ça descend sec et profond de chaque côté à part de rares endroits pas de risque de vertige. On est au milieu de champs à herbe s d’éléphants (alang alang en bahasa), elles couvrent les deux versants et également les toits de chaume des maisons. Le vent qu’ici rien n’arrête les fait ondoyer joyeusement.

Sur toutes les collines aux alentours des rizières abruptes et de belles villas en continuant toujours vers le nord on croise le premier grand palmier très haut, le tronc et quelques palmes au sommet, les symboles de ce chemin il y en a un autre plus loin. C’est magnifique ce paysage avec en toile de fond, Agung et Batur.

La crête de Campuan
La crête de Campuan

Le chemin s’améliore, il y a quelques marches et nous arrivons sur un parking, petit, quelques petits warung, une maison d’hôtes et un tailleur de pierres, c’est un beau travail qu’il fait, j’ai aimé. Les scooters avec l’élargissement de la voie passent en pétaradant à partir des marches, ils ont le droit de circuler. Si on marche d’un bon pas 45 mn sont nécessaires, mais si on veut faire des photos dans le sens de la montée, plus favorable pour les points de vue, il faut compter 1h à 1h15. Il n’y a aucune difficulté dans cette balade.

La crête de Campuan
La crête de Campuan

Nous arrivons enfin au Karsa Kafe, plusieurs endroits pour se poser, nous optons pour le bale sur pilotis, pour la vue assez incroyable sur la rizière qui leur appartient juste en face. Sur notre droite la rizière du village de Bangkiang Sidem. Nous en profitons car d’ici la vue est dégagée à 360°. Nous mangeons paisiblement en discutant avec la serveuse et nous observons le travail dans les rizières et le petit village qui respire, c’est bien Le repas est bon, efficacement servi et pas cher, tout ce que l’on peut demander.

La crête de Campuan
La crête de Campuan
La crête de Campuan

Des taxis, voitures et scooters viennent chercher les touristes qui ne veulent pas redescendre sur Ubud à pied pour 100.000 rp. Nous repartons par où nous sommes arrivés mais il y a la possibilité en sortant du restaurant à gauche vers l’Ouest, de continuer la balade et de monter jusqu’à Payogan et ses si belles rizières, puis, de redescendre vers le sud le long de la route et après les rizières, Campuhan et Ubud. Nous reprenons le même chemin. La descente se fait en 35 minutes, et nous avons un peu les pieds qui fument.

La crête de Campuan

Nous décidons de goûter au "Warung River View" sur Jalan Raya. On y entre par deux séries d’escaliers, un qui descend et un qui monte, ça n’est pas cher et c’est bon, pas fulgurant mais bon. Par contre la vue est superbe et nous sommes bien dans notre berugak

Nous repartons tranquillement avant de rentrer "chez nous" nous achetons trois bricoles et nous passons devant "Devi's" mes masseuses de choc, elles se trouvent au 19 jalan Gootama Selatan donc de l'autre côté de Gootama. Je me prends un massage "Full body" d'une heure et je ressors toute neuve comme d'habitude. J'aime beaucoup, ça ne paye pas de mine mais elles sont compétentes et pas chères. Quand je rentre mon homme est tout pimpant, il m'a préparé un petit thé que je déguste sur "notre terrasse" où le Batur se montre, puis je passe aussi sous la douche.

Aujourd'hui c'est la totale nous dînons au "Melting Wok" à 20h, comme d'habitude c'est un régal et franchement je ne vois pas comment il est possible de trouver une ambiance plus sympa ailleurs. Géraldine et les filles sont au top et la cuisine de Philippe est une merveille.En ressortant on croise Baptiste qui repart demain pour la France

Bref, la journée parfaite à 1h30 tidur.

Tag(s) : #Crête de Campuan, #Campuhan ridge walk, #Campuan, #Campuhan, #Ubud, #Bali 2015, #Indonésie, #Bali

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :